L’art de la finition

C’est maintenant la fin. Le dénouement d’une saison épuisante, pour les corps des joueurs comme pour les nerfs de toute la communauté malherbiste. Le terme d’un exercice qui nous aura fait passer par toutes les émotions, où l’espoir a répondu à la colère, où l’engouement a fait suite à quelques amertumes. Pour le Stade Malherbe, il reste une mission d’envergure : assurer la finition et terminer la saison en se maintenant en Ligue 1 Conforama, pour confirmer les dernières semaines d’embellie et pour faire taire les détracteurs. Et s’il le faut, nous la poursuivrons encore deux matchs, en allant au-delà de l’éreintement. 

Alexander Djiku et les caennais peuvent toujours espérer finir devant Amiens et se maintenir directement
Alexander Djiku et les caennais peuvent toujours espérer finir devant Amiens et se maintenir directement

Présents jusqu’au bout

"on aurait la même vision du match si bordeaux avait enchaîné 6 victoires"

Une des grandes forces du Stade Malherbe en ces semaines de printemps, c’est d’être encore présent. Car au lendemain de la cinglante défaite à domicile face à Saint-Etienne, toute la France du football voyait les Caennais définitivement plonger dans les profondeurs du classement. À la faveur d’une trêve qui s’est avérée cruciale, les joueurs du duo Mercadal / Courbis ont réussi un premier tour de force : montrer un autre visage, se garantir le soutien plein et entier de ses supporters, et se donner le droit de rêver à une fin de parcours en boulet de canon. Alors que les dernières minutes du championnat approchent à grand pas, il faudra confirmer ces bonnes dispositions, en faisant fi des remises en question conséquentes de la seconde mi-temps à Lyon. Face aux Normands, ce sont des Bordelais en petite forme qui se présenteront. Le SMC aurait toutefois tort de miser sur un nouvel écart de son adversaire du week-end. D’une part parce que l’équipe au scapulaire vit une année de transition, contexte qui peut faire ressortir à n’importe quel moment (qui plus est quand les enjeux sont moindres) de belles réussites. Ensuite parce que le Stade Malherbe n’a, ces dernières semaines, compté que sur lui pour aller chercher le maintien et qu’il aurait tort de changer son fusil d’épaule. 

Bouquet « final »

Le match de vendredi soir (21h05) est l’occasion, au-delà de l’enjeu sportif, de vivre des derniers moments intenses avec le public caennais. On sait tous à quel point l’exercice a été difficile et que l’hiver avait plongé la communauté bleu et rouge dans un état proche de la dépression. Aujourd’hui, le Stade Malherbe peut de nouveau vibrer et aura encore l’opportunité de passer des moments d’une rare force pour cette dernière journée de championnat. Dans ce contexte, les Caennais devront convoquer toutes les qualités nécessaires pour réussir leur bouquet final : réunir toutes leurs forces dans les derniers instants de la saison, pour surprendre et éblouir. Pour en mettre plein les mirettes. Une fois le spectacle terminé, il sera alors temps de détourner les yeux du stade et de regarder en direction des autres matchs. Avec cette certitude que tout a été fait pour remplir l’objectif du maintien, tout en se persuadant que, dans la satisfaction ou la déception, rien n’aurait été affaire de circonstances, mais bien d’engagement. 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

21 sep 2019

Après quatre matchs au Stade Michel d'Ornano, les caennais comptent trois défaites et un match nul
Groupe pro | Domino's Ligue 2 : SM Caen 0 - 2 Lens
Après quatre rencontres depuis le début de la saison au Stade Michel d'Ornano, les caennais n'ont toujours pas réussi à décrocher une première...
En savoir
Groupe pro | Domino's Ligue 2 : SM Caen 0 - 2 Lens
SM Caen / RC Lens : 0-1 (MT) Stade Michel d'Ornano - But : Jonathan Rivierez (CSC - 30') pour le RCL Avertissement: Steeve Yago (17'), Anthony...
En savoir
Groupe pro | Domino's Ligue 2 : SM Caen 0 - 2 Lens
SM Caen : Rémy Riou - Yoël Armougom, Steeve Yago, Anthony Weber, Jonathan Rivierez, Anthony Gonçalves - Jessy Pi, Baisama Sankoh, Azzeddine Toufiqui...
En savoir