"Un soldat tout seul, il ne sert à rien"

Impliqué sur trois des quatre buts du Stade Malherbe Caen depuis le début de la saison, Anthony Gonçalves n’est pas étranger au bon début de saison des « rouge et bleu ». À 34 ans, il semble plus que jamais décidé à tirer le groupe vers le haut sous les ordres de Pascal Dupraz.

Anthony Gonçalves a participé aux trois premiers matcs de la saison 2020 / 2021 du Stade Malherbe Caen
Anthony Gonçalves a participé aux trois premiers matcs de la saison 2020 / 2021 du Stade Malherbe Caen

Anthony, quel regard portes-tu sur le début de saison du Stade Malherbe ?

« Forcément c’est positif que ce soit dans le contenu comme dans l’état d’esprit. C’est important que le staff puisse s’appuyer sur un groupe qui joue le jeu et ça se voit en match. Tous les garçons qui ont joué depuis le début se mettent au diapason pour les collègues. On a disputé que trois chapitres de notre histoire et le quatrième c’est cette rencontre face à Chambly. À nous de l’aborder avec beaucoup d’envie et d’humilité, ce sont des valeurs qui font notre groupe. »

Un début de saison réussi est-il primordial pour la suite ?

"c'est toujours mieux de bien commencer une saison"

« Le plus important pour moi c’est le match qui arrive. C’est bateau mais il faut prendre les matchs les uns après les autres. C’est toujours mieux de bien commencer mais on fera les comptes à la fin. L’an dernier, on a traîné notre mauvais début de saison et c’est toujours compliqué de courir après les autres. Aujourd’hui le groupe se connaît super bien et c’est important, on le ressent rien qu’au travers des trois premiers matchs. Mais dans le foot ça reste toujours fragile, rien n’est acquis et il ne faut pas se voir trop beau. Les gens vont faire les bilans pour nous, on fait ce qu’il faut la semaine pour rectifier ce qui peut aller ou non dans nos matchs. »

Est-ce que l’état d’esprit du groupe peut participer à la réussite d’une saison ?

« Bien entendu même si la saison dernière, malgré les résultats on vivait aussi très bien ensemble mais on ne récoltait pas les fruits au quotidien. Il y a toujours beaucoup d’enthousiasme entre nous et on voit à l’entraînement qu’il y a énormément de vie. Tout le monde veut mettre sa pierre à l’édifice, on l’a vu avec les journées cohésion, personne n’avait envie de rater ça, même les blessés. On sent qu’avec cet état d’esprit, tu donnes du kiff aux gens qui nous suivent au quotidien à travers les réseaux sociaux et le week-end lors des matchs. »

Comment expliques-tu le jeu très vertical prôné par l’équipe sur les trois premiers matchs ?

«  Il faut prendre en compte l’équipe qui est en face de toi. Si elle se met en difficulté elle-même, nous on va essayer de profiter de ses erreurs pour piquer fort. Si c’est pour avoir la possession et faire 15 passes derrière comme la saison dernière, ça ne sert à rien. Aujourd’hui on a une belle solidité défensive qu’il faut que l’on conserve et dès que l’on récupère le ballon, on sait tous ce que l’on peut apporter à l’équipe. On sait ce que le coach attend de nous, c’est beaucoup plus fluide et on arrive à se créer des situations. On a envie de défendre tous ensemble et ça aussi c’est important, sur le premier but à Rodez, c’est Kelian qui fait un effort de 40 mètres pour récupérer le ballon. Il faut valoriser tout le monde et pas uniquement le buteur ou le passeur, c’est à la vie à la mort entre nous, il y a beaucoup d’exigence à l’entraînement et en match mais on sait que c’est important. »

Toi et les plus anciens, vous avez un rôle à jouer au près des jeunes joueurs ? 

"les jeunes savent qu'ils peuvent compter sur nous"

« Oui c’est sûr mais l’inverse est vrai aussi, on a à apprendre de la part de tout le monde. Je suis persuadé qu’à 34 ans, je peux apprendre d’un jeune joueur de 20 ans qui a des capacités que je ne peux pas avoir. Il y a un mélange qui fonctionne très bien parce que les jeunes sont à l’écoute mais nous aussi, ils viennent nous demander des conseils et savent qu’ils peuvent compter sur nous. On est là pour les protéger, s’ils ont un problème sur le terrain le week-end, on sera toujours là même si on leur rentre aussi dedans à l’entraînement. »

Comment juges-tu ton début de saison sur le plan personnel ?

« Je suis à l’image de l’équipe. Je l’ai toujours dit, je suis un soldat et un soldat tout seul il ne sert à rien. Si je n’ai pas tous mes collègues qui se donnent autour de moi je n’existe pas. J’ai toujours eu la même envie sur le terrain et les gens s’arrêtent vite aux statistiques ou à la victoire. Je ne cherche pas à ce que les gens m’apprécient, mon but est que mes collègues sachent qu’ils peuvent compter sur moi et inversement. J’ai besoin de la reconnaissance de mes coéquipiers, du staff et de ma famille, je ne cherche pas à plaire. Je me donne à 100% pour le club dans lequel je joue. Ça va tellement vite dans le football que je me réfugie dans le travail, c’est ma logique. »

Peux-tu nous parler de ce championnat de Ligue 2 BKT, est-il toujours autant indécis ?

« Oui tout le monde peut battre tout le monde, pour moi il n’y pas de petit. Si on regarde la saison dernière, on va mettre 4-1 à Lens et un mois plus tard on perd 2-1 à Châteauroux alors qu’on ne fait pas un mauvais match, c’est ça la Ligue 2. Il ne faut jamais se relâcher et toujours confirmer, ce championnat est rempli de surprises. En étant le Stade Malherbe, que tu sois 17e ou 1er, tout le monde va vouloir te "taper" le week-end. Maintenant à nous de mettre les choses en place pour continuer à garder notre solidité et avoir toujours plus d’occasions. Il y a un travail de qualité toute la semaine à l’entraînement et je suis persuadé que ça nous aide à être performants le week-end. »

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

26 oct 2020

Groupe pro | Ligue 2 BKT : SM Caen 1 - 0 Guingamp
J8 Ligue 2 BKT : Le résumé vidéo de SMCaen 1-0 EA Guingamp  
En savoir

25 oct 2020

Jessy Deminguet a souligné l'état d'esprit du groupe après la victoire 1-0 face à l'EA Guingamp
Groupe pro | Ligue 2 BKT : SM Caen 1 - 0 Guingamp
J8 Ligue 2 BKT : La réaction de J.Deminguet après SMCaen 1-0 EA Guingamp J8 Ligue 2 BKT : La réaction de P.Dupraz après...
En savoir

24 oct 2020

Entré en jeu à cinq minutes du terme, Jessy Deminguet a offert la victoire au Stade Malherbe Caen dans le temps additionnel
Groupe pro | Ligue 2 BKT : SM Caen 1 - 0 Guingamp
Dominateur tout au long de la rencontre, le Stade Malherbe Caen a trouvé la faille en fin de match face à l'En Avant Guingamp. Après une première...
En savoir